Implant capillaire à Lyon et Micro greffe de cheveux- FUE

Calvitie 2

La chute de vos cheveux vous inquiète ? Vous envisagez une greffe de cheveux ? Le docteur Gobin, médecin diplômé en médecine morphologique anti âge est habilité à la pratique des micro-greffes de cheveux. Nous décrirons dans ce chapitre, tout d’abord succinctement la technique chirurgicale de greffe des cheveux (FUT) puis, de façon plus détaillée, la technique de micro greffe de cheveux par implant capillaire (FUE), pratiquée dans le cabinet de médecine morphologique anti âge de Lyon.

 

Le traitement chirurgical de l’alopécie FUT

FUT=Follicular Units Tranplant ou technique de transplantation folliculaire

La greffe de cheveux FUT est un acte chirurgical pratiqué exclusivement en bloc opératoire.

Le principe est de prélever des cheveux dans la région de la couronne hippocratique, où l’on est assuré qu’ils ne tomberont jamais pour des raisons génétiques, puis les transposer dans les régions du front  et de la tonsure (vertex). Le chirurgien prélève dans la couronne hippocratique une bande de cuir chevelu large de 1 à 2 cm, et dont la longueur peut aller d’une oreille à l’autre jusqu’à 20 cm.

La zone donneuse est  refermée par suture ou par des agrafes.

 

Cette bande de cheveux est ensuite découpée en petits fragments contenant chacun un à trois cheveux : ce sont les greffons de cheveux.

Chaque greffon est ensuite implanté dans la région de la calvitie en réalisant préalablement des petites fentes au bistouri dans le cuir chevelu. La zone de prélèvement (bandelette) est ensuite suturée. Une cicatrice subsiste mais elle est généralement masquée par les cheveux de la couronne.

L’avantage de cette méthode est sa relative rapidité en comparaison de la méthode FUE (présentée ci-dessous). L’inconvénient principal de cette technique chirurgicale est la présence d’une cicatrice. Il est également difficile de répéter cette intervention lorsqu’il est nécessaire de greffer d’autres zones ultérieurement car elle est très « consommatrice »de greffons.

La micro greffe de cheveux par la technique FUE

FUE=Follicular Units Extraction ou technique d’extraction folliculaire.

FUE Schéma

Cette technique est pratiquée dans ce cabinet de Médecine Morphologique

Le principe de la micro-greffe de cheveux repose sur une redistribution des cheveux de la couronne hippocratique (zone donneuse), vers une zone clairsemée du cuir chevelu.

La technique des implants capillaires FUE  est une technique simple, sans bandelette, sans bistouri, efficace et durable (pas de rejet). Elle est très peu douloureuse.

Les suites opératoires sont légères, le résultat est naturel, et il n’y a pas d’éviction socio-professionnelle.

Cette technique de micro-greffe capillaire est également dénommée « greffe sans cicatrice ».

Ses avantages par rapport à la technique des bandelettes (FUT) sont nombreux :

  • elle ne laisse pas de trace visible (cicatrice) au niveau de la zone de prélèvement, et est de ce fait idéale lorsqu’on porte les  cheveux courts.
  • il n’y a aucun risque d’endommager des nerfs.
  • Les suites de l’intervention sont quasiment indolores.
  • elle est indiquée lorsque que le cuir chevelu est très tendu à l’arrière de la tête avec une densité capillaire faible.
  • elle permet de corriger d’anciennes cicatrices élargies au niveau de la couronne.
  • elle peut être utilisée pour la greffe de sourcils et de barbe.
  • elle peut être répétée à plusieurs  reprises (en fonction du capital de greffons dans la zone donneuse).
  • la zone donneuse est de 20 à 50 % plus grande qu’avec la technique des bandelettes.

 

Les 3 étapes de la micro greffe de cheveux

 

1)      L’extraction des unités folliculaires

Au niveau de la zone de prélèvement préalablement anesthésiée, le médecin pratique l’extraction des greffons folliculaires qui comprennent de 1 à 4 cheveux.

L’extraction est réalisée à l’aide d’un « punch », instrument cylindrique très fin dont le diamètre est compris entre 0,8 à 1 mm. Ce dispositif ne laisse pas de cicatrice.

Le prélèvement se fait habituellement de manière manuelle par forage de la peau, au niveau de la couronne hippocratique préalablement rasée sur une zone rectangulaire plus ou moins importante. Le forage d’une très grande précision doit être réalisé parfaitement dans l’axe du cheveu, à l’aide de lunettes-loupes, afin d’éviter de sectionner en profondeur les racines capillaires. (transsection folliculaire) et préserver ainsi l’intégrité du greffon. Le forage se fait de proche en proche et lorsque les greffons sont découpés, ils sont détachés un par un par traction à l’aide d’une micro-pince. On extrait ainsi directement dans la couronne des greffons très fins contenant le 1 à 4 cheveux chacun (ultra-micro-greffons) qui sont stockés provisoirement dans une solution de conservation ( sérum physiologique) avant leur réimplantation.

Implentation

2)      La préparation de la zone d’implantation :

Après une nouvelle anesthésie locale au niveau de la région destinée à recevoir la greffe, il est nécessaire de réaliser de nombreuses petites incisions cutanées d’environ 1 millimètre de largeur appelées fentes ou slits à l’aide d’une microlame en saphir ou d’une aiguille à triple biseau.

3)      L’implantation des follicules capillaires :

La dernière étape consiste à implanter les greffons un par un dans les micro-fentes à l’aide d’une micro-pince ou un implanteur. Chaque greffon est inséré dans son intégralité, délicatement dans chaque fente sur quelques millimètres de profondeur. Les greffons de 1 cheveu sont  préférentiellement implantés sur la zone frontale pour un rendu plus naturel.

La durée de l’intervention dépend en grande partie du nombre total de greffons à implanter. Elle varie de 3 à 7 heures.

Le nombre de greffons implantés en une séance varie de 500 à 1500. Un greffon fournissant en moyenne 2,2 à 2,3 cheveux, 1000 greffons implantés correspondent globalement à 2200 cheveux.

 

4)       Les suites de l’intervention :

C’est une intervention longue mais très peu douloureuse. Le patient ou la patiente peut faire un shampoing au troisième jour postopératoire, en frottant très délicatement, suivi d’un rinçage très doux avec de l’eau tiède. Il convient d’éviter les premiers jours l’usage d’un sèche-cheveux, on utilise plutôt une serviette par tamponnement. La reprise de l’activité sociale et professionnelle est immédiate dès la sortie du cabinet médical.

Néanmoins les patients ayant un travail en milieu peu propre sont invités à prendre quelques jours de repos ( 3 à 7 jours).

Des petites croûtes au niveau des zones réimplantées sont présentes pendant 7-10 jours.

Il ne faut pas pratiquer de sport intense ou mettre la tête sous l’eau (piscine ou mer) pendant 15 jours. Les activités sportives traditionnelles peuvent être reprises au bout de 8 jours.

Le port d’une casquette ou d’un chapeau large est tout à fait possible et d’ailleurs conseillé pour les patients travaillant dans une atmosphère souillée (métier de l’agriculture, du bâtiment …).

Le patient ne quitte pas le cabinet avec des cheveux sur la tête ! Le cheveu greffé va tomber mais à partir de son bulbe, un nouveau cheveu apparaîtra au bout de 3 mois (entre 1 et 6 mois). Le résultat définitif ne pourra être apprécié qu’au bout de 6 à 12 mois, lorsque les cheveux auront atteint une longueur suffisante, la repousse des cheveux se faisant à un rythme normal de 1 cm par mois.

 

Complications de la méthode FUE

Les complications de la micro-greffe de cheveux sont  rares.

Les manifestations habituelles ou inévitables inhérentes à une transplantation de cheveux sont :

  • l’œdème (gonflement) au niveau du front et des yeux. Il apparait essentiellement lors d’une greffe de cheveux au niveau de la zone frontale. Il se résorbe en 48 à 72 heures en moyenne. Il concerne un patient sur 2.
  • les microkystes (petits boutons au niveau d’un ou plusieurs micro-implants),  surviennent parfois au moment de la phase de repousse, c’est-à-dire après trois mois. On peut comparer ce phénomène aux poils de barbe qui, coincés sous la peau, s’infectent. La guérison est spontanée la plupart du temps mais parfois des soins locaux et un traitement antibiotique sont nécessaires.

Les complications inhérentes à tout acte médico-chirurgical (infection, inflammation, hémorragie, hématome, nécrose, réactions allergiques à l’un des produits utilisés….) relèvent de l’exceptionnel en matière de micro-greffe d’implants capillaires par FUE.

 

Informations complémentaires sur la FUE

 

  • Il est possible de réaliser une micro-greffe à n’importe quelle période de l’année.
  • Les grandes calvities avec une zone donneuse faible (stade VII de la classification de Hamilton) ne peuvent pas être traitées.
  • Il est possible de réaliser plusieurs micro-greffes dans sa vie mais l’épuisement du capital de greffons dans la zone donneuse est le facteur limitant, les réserves de cheveux diminuant à chaque séance. C’est la raison pour laquelle, pour les jeunes patients, il est approprié d’adopter une stratégie visant, toujours le long terme et le traitement de la calvitie sur toute sa surface, mais avec une densité de cheveux modérée, plutôt que de traiter une seule localisation avec une densité maximale, sans pouvoir traiter le reste du crâne, ” faute de stock “.
  • La greffe de cheveux chez l’homme mûr (plus de 45 ans), est bien plus facile à envisager, pour la simple et unique raison qu’à partir de la cinquantaine, la calvitie a atteint un certain niveau de stabilité, et qu’elle n’évolue plus, ou qu’elle évolue, mais lentement et progressivement.
  • Les cheveux greffés sont génétiquement programmés pour ne pas tomber. Ils sont aussi résistants qu’à l’origine. On peut donc faire des brushings, permanentes, colorations.
  • Certains types de cheveux couvrent plus de surface que d’autres. Les cheveux blonds, blancs ou « poivres et sels » sont excellents pour la micro-greffe car ils réfléchissent beaucoup la lumière. Les cheveux noirs et fins ont un pouvoir couvrant plus faible. Les cheveux naturellement épais couvrent également plus. Le nombre de greffons est donc aussi fonction de ces facteurs.
  • Le seul motif d’insatisfaction (relative) d’une micro-greffe peut être le manque de densité capillaire obtenu en une seule séance. C’est la raison pour laquelle il est parfois nécessaire de réaliser une deuxième séance de greffe en complément de la première. Tout ceci doit bien être expliqué au moment de la première visite.
  • Les traitements locaux destinés à ralentir la chute (minoxidil) doivent être arrêtés  30 jours avant le geste et repris environ 1 mois après.
  • Un simple pansement est disposé en regard de la zone donneuse. Il sera retiré le lendemain. Le patient repart du cabinet comme il est arrivé. Nous conseillons de porter une chemise ou une veste afin d’éviter d’accrocher les implants, lors de l’habillage.
  • Il est possible de retourner chez son coiffeur au bout de 3 à 4 semaines.
  • Un suivi médical est indispensable après la FUE. Les patients sont revus systématiquement à 1 mois, 3 mois, 6 mois et un an après la FUE. Les honoraires de ces consultations sont inclus dans le prix initial de la FUE.

 

La consultation

La consultation est une étape très importante et indispensable avant d’entreprendre une micro-greffe de cheveux. Elle doit tout d’abord rechercher toutes les informations relatives aux antécédents médicaux ou chirurgicaux,  aux traitements en cours mais aussi aux antécédents familiaux de calvitie. Il faut s’intéresser ensuite à l’histoire personnelle de la chute des cheveux (date d’apparition, éventuels facteurs déclenchants, …).

Il est nécessaire de rechercher, notamment chez la femme, certaines maladies qui peuvent être responsables de la chute des cheveux (dysfonctionnement thyroidien, carence en fer….).

La consultation permet d’examiner en détail le degré de la calvitie, la qualité de la couronne, sa souplesse, sa densité capillaire, la texture des cheveux…

Dans le domaine des greffes de cheveux, pour garantir un bon résultat il y a 4 critères à prendre en considération :

  • Les attentes du patient
  • Le stade de l’alopécie.
  • Les caractéristiques du cheveu (qualité, texture, épaisseur…).
  • Le capital greffons de la zone donneuse.

En définitive le médecin consacrera tout le temps nécessaire pour donner au patient des explications éclairées sur la technique, sur la mise en place d’une stratégie sur le court, moyen ou long terme. Il est important que le patient et le médecin s’accordent sur des objectifs honnêtes et réalisables pour l’intervention.

Un devis sera ensuite remis au patient.

Film : Traitement Micro greffe de cheveux par implants capillaires – FUE

Partager cet article