Photobiomodulation par LED-thérapie
Photobiomodulation par LED-thérapie

Photobiomodulation par LED-thérapie

Les bienfaits de la « lumière » sont connus depuis l’antiquité. Personne ne remet en cause, par exemple, le rôle de l’exposition aux ultra-violets (UV) dans la prévention du rachitisme grâce à la synthèse de la vitamine D. La lumière joue également un rôle majeur dans la photosynthèse des plantes. La photobiomodulation  par LED-thérapie pratiquée avec des LED médicaux spécifiques s’inscrit dans cette logique.

Cette technique a fait la preuve de son efficacité à travers de nombreuses références médicales*. Toutefois la photobiomodulation, encore peu pratiquée en France est encore apparentée pour beaucoup de médecins et de patients à de la médecine « douce », c’est à dire à la limite du charlatanisme…

L’une des raisons de ce dédain est sans doute liée à la « culture » médicale occidentale : un traitement non douloureux ne serait pas efficace…

Définition de la Photobiomodulation par LED-thérapie :

La LED, acronyme de light-emitting-diode, est un composant optoélectronique qui émet de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique. La couleur des LED dépend essentiellement des semi-conducteurs utilisés dans leur fabrication. Depuis 1990, après la découverte de la première diode bleue, la fabrication industrielle de LED blanches (LED bleues + LED jaunes) a pu débuter. Les LED sont désormais utilisés partout: phares de voitures, éclairage, écrans …

La photobiomodulation est issue de l’utilisation de LED thérapeutiques. Cette technique médicale utilise les propriétés de certaines ondes lumineuses (photons) sur des cibles intracellulaires, en particulier au niveau des mitochondries, véritables « usines énergétiques » des cellules.

Il n’y a jamais de réaction apparente ou violente après une séance de photobiomodulation mais des répercussions dans le fonctionnement des cellules cibles, généralement dermiques (peau)  et/ou hypodermiques (tissu graisseux) suivant la longueur d’onde utilisée. Actuellement seules quelques bandes lumineuses sont utilisées en médecine, rouge (625-645 nm), bleu (455-475 nm), et proche infra rouge (815-835 nm). Le jaune est également parfois utilisé, mais les autres couleurs n’ont pas (encore) fait l’objet d’études scientifiques validées.

 

Indications :

En médecine anti-âge les indications de la photobiomodulation sont multiples :

·             Soit en association avec un autre traitement afin de potentialiser les effets : par exemple après un microneedling au niveau du visage, des cheveux (traitement de l’alopécie), de vergetures ou de cellulite,

·             Soit isolément  dans le traitement de l’acné ou en entretien de traitements esthétiques.

La photobiomodulation a beaucoup d’autres indications médicales non esthétiques, en particulier en pathologie musculo-tendineuse et dans le traitement de l’anxiété…

Sur le plan pratique,

Les LED rouges sont essentiellement utilisés en médecine anti-âge dans les indications suivantes :

·             Alopécie, en association avec le microneedling et l’injection de NCTF**,

·             Réparation tissulaire, isolément ou en association avec des traitements anti-âge (microneedling, peeling, masque bio énergétique, tightening laser),

·             Cellulite en association avec des LED IR, du microneedling et l’injection de citrate de caféine,

·             En complément d’injections d’acide hyaluronique et/ou de toxine botulique au niveau du visage,

·             En traitement d’entretien de la peau.

Les LED bleus pénètrent superficiellement la peau. Ils sont utilisés essentiellement dans les indications suivantes :

·             Acné,

·             Soins post peeling, lifting, laser vasculaire et toutes formes d’agression de la peau.

Les LED infra-rouges sont les seuls à pénétrer profondément la peau jusqu’à dans l’hypoderme. C’est la raison pour laquelle ils sont utilisés, en complément avec les LED rouges, dans le traitement de la cellulite.

Contre-indications:

Les contre-indications sont rares : grossesse, allaitement, prise d’antibiotiques de type tétracyclines (traitement de l’acné). Tous les types de peaux (phototypes)  bronzées ou non peuvent être traitées, quelque soit la saison.

 

Déroulement des séances :

En fonction de l’indication thérapeutique le choix de la couleur, ou de l’association de couleurs, est fondamental. En effet des couleurs différentes peuvent avoir des effets inverses … Le choix du mode pulsé ou continu est également important. La durée des séances de photobiomodulation est généralement de 10 à 20 minutes suivant les indications.

Le nombre de sessions est variable. En traitement d’attaque des sessions rapprochées (2 / semaine) peuvent être proposées. Mais le plus souvent, surtout en entretien, une séance par mois est généralement suffisante.

Les suites sont très simples et l’activité peut reprendre immédiatement.

Photobiomodulation - Rouge
LED Rouges
Photobiomodulation - Bleu
LED Bleues

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par sécurité il est nécessaire de porter des lunettes pendant les séances de LED thérapie, mais seule la couleur bleue a une action délétère sur la rétine de l’enfant et de l’adolescent.

 

Complications :

Le risque de complication est extrêmement faible. Un érythème (rougeur) est parfois visible en fin  de session, mais il est généralement lié au traitement ayant précédé la séance de LED.

 

Résultats :

Les résultats sont parfois très rapides et spectaculaires en particulier dans l’acné. Dans la plupart des cas la photobiomodulation par LED-thérapie potentialise le traitement anti-âge pratiqué en association.

 

Honoraires :

 

·             Séance isolée de Photobiomodulation par LED-thérapie : 50€ TTC,

 

·             Cellulite : Microneedling + Caféine + Photobiomodulation : 100€ TTC,

 

·             Traitements du visage, des vergetures et des cheveux : Microneedling + NCTF (acide hyaluronique+ vitamines) + Photobiomodulation : 150€ TTC.

 

*Photobiomodulation en dermatologie. Comprendre et utiliser les LED

C. NOE, Doin éditeur, 2014.

 

** NCTF 135 HA : Acide hyaluronique de haute concentration + solution de vitamines polyrevitalisante, Laboratoires FILORGA, PARIS

Partager cet article