Peeling visage lyon: Peeling superficiel, profond, moyen

Peeling à Lyon


Méthode:

Effectuer un peeling, c’est réaliser l’ablation des différentes couches de la peau, de la plus superficielle de l’épiderme , peeling superficiel, aux couches profondes de la jonction épiderme-derme, peeling moyen, pour atteindre les couches moyennes du derme, c’est alors le peeling profond. Dans ce cabinet seuls les peelings superficiels et moyens sont pratiqués.

L’étendue des produits utilisés permet de traiter un grand nombre de disgrâces de la peau du visage, des mains ou du décolleté.

Cette « brûlure chimique contrôlée» que constitue le peeling va donc agir en deux temps : un premier temps exfoliatoire qui emporte les cellules cornées, les disgrâces pigmentaires… puis dans un second temps, une synthèse cellulaire intense à partir des cellules des couches basales de l’épiderme lors du peeling superficiel, des fibroblastes dans les peelings moyens et profond. De jeunes fibres de collagène et d’élastine, ainsi que de l’acide hyaluronique vont venir remplir, hydrater et retendre le derme. Le teint redevient clair, la peau nette et tendue.

Différents types de Peelings et Indications:

Selon la nature (ce sont souvent des acides) et la concentration des produits chimiques utilisés, les peelings vont descendre plus ou moins profondément dans l’épiderme et le derme.

  • Les peelings superficiels (acide glycolique, acides de fruits…) améliorent le teint et le grain de la peau. Ils ne peuvent pas faire disparaitre les tâches pigmentaires et les rides profondes. Ce sont de bons peelings d’entretien nécessitant une répétition régulière des séances à raison de 2 à 3 par an en moyenne.
  • Les peelings moyens à l’acide trichloracétique (TCA), qui sont les plus pratiqués, agissent sur les tâches pigmentaires, les ridules, le relâchement cutané. Ils peuvent se réaliser sous forme de séries de 4 à 5 peelings à raison d’une séance  hebdomadaire ou bi-mensuelle avec des concentrations de 15 à 18 % ou sous forme d’un peeling unique avec une concentration plus élevée (30%). L’avantage de la première formule est de ne pas obliger le patient à rester chez lui (absence d’éviction sociale) car la desquamation est fine et discrète. Dans le second cas une desquamation relativement importante apparait au bout de 4 à 5 jours et pendant les 3 à 4 jours suivants. Une protection solaire (50+) est indispensable pendant et après le traitement dans tous les cas.
  • Les peelings profonds au phénol  entraînent une éviction sociale de 10 jours, sont réalisés le plus souvent en milieu hospitalier, sous anesthésie générale. Le résultat de ce peeling, qui n’est pas dénué d’effets secondaires, est souvent exceptionnel.

Résultats:

Peeling à Lyon 2

(photo Dr Patural)

Partager cet article