Sclérothérapie des  varices = Ablation chimique endoveineuse

Longtemps, la chirurgie a été le « gold standard »dans le traitement des varices saphènes mais l’essor des traitements endoveineux avec notamment l’utilisation des micro-mousses sclérosantes et fibrosantes a profondément changé la donne en phlébologie.

La chirurgie veineuse, même bien conduite, est grevée d’un taux élevé de récidive. D’autre part les suites immédiates de la chirurgie sont souvent douloureuses et nécessitent une immobilisation d’environ un mois.

Dans certains pays, aux Etats Unis en particulier, la chirurgie veineuse n’est pratiquement plus réalisée dans le traitement des varices.

Une « révolution » en cours. La sclérothérapie a beaucoup évolué grâce à l’apparition de la micro-mousse sclérosante et son administration par cathéters longs ou courts sous contrôle échodoppler.

On parle désormais d’ablation chimique endoveineuse, traduction de l’américain  « chemical   endovenous ablation » . Cette technique a été décrite et  parfaitement codifiée par le Docteur Juan Cabrera, chirurgien vasculaire espagnol de renommée internationale, dés le milieu des années 1990.

 

Déroulement de la Procédure:

Etape 1 : la varice est repérée par écho-doppler couleur et un marquage cutané (cartographie) est effectué, comme ceci est réalisé pour la chirurgie veineuse.

Echomarquage 1/2 Echomarquage 2/2
Echomarquage (cartographie)

 

Etape 2 : Après une désinfection cutanée une anesthésie locale (froid ou Xylocaïne) est réalisée à l’endroit où le cathéter va être introduit.

Cathéter & Anesthésie

Etape 3 : Le cathéter est positionné, sous contrôle échographique, dans la veine pathologique.

 

 

Film1 : mise en place du cathéter sous contrôle échodoppler

 

 

Etape 4 : le cathéter est raccordé à une seringue de sérum physiologique. Un garrot (tourniquet) est placé en dessous du genou. Le membre est surélevé à 45°.

 

cathéter

 

 

Etape 5: la micromousse sclérosante est injectée sous contrôle échographique. A l’arrivée de la mousse , 2 cm en dessous de la jonction avec le réseau veineux profond, la veine est comprimée afin de bloquer la micromousse. Un spasme veineux apparait très rapidement.

Film 2 : arrivée de la micromousse sclérosante à la terminaison de la veine grande saphène.

 Film 3: Obtention d’un puissant veinospasme

Etape 6 : Le cathéter est retiré. Une compression élastique de classe III (25-30 mmHg) est mise en place. Elle sera maintenue jour et nuit pendant une semaine puis uniquement la journée pendant la semaine suivante.

 

La mousse sclérosante est rapidement inactivée par le sang, puis elle éliminée dans un délai de 24 h environ dans les urines et les selles. Seule l’action inflammatoire au niveau de la paroi interne de la veine subsiste. Cette action aboutit, à terme, à la disparition complète (fibrose) de la veine pathologique.

 

Procédure Complète en vidéo :

Indications:

Les indications de traitement des veines saphènes (veines superficielles des membres inférieurs qui deviennent variqueuses) ont été clairement établies par la Haute Autorité de Santé, qui a reconnu en 2004, la sclérothérapie comme une alternative possible à la chirurgie conventionnelle.

D’autres techniques endoveineuses en cours d’évaluation (laser, radiofréquence…) se sont également positionnées de façon alternative et de ce fait, le traitement des varices des membres inférieurs est en pleine mutation.

 

Complications:

Les complications de la sclérothérapie mousse sont exceptionnelles en regard du grand nombre de séances pratiquées.

Les complications les plus plus fréquemment rencontrées sont bénignes et transitoires telles  l’ecchymose (hématome) au point de ponction, l’inflammation de la veine sclérosée, des phénomènes pigmentaires le long du trajet de la veine variqueuse qui disparaissent spontanément dans les mois suivants le traitement.

Rarement, une migraine ophtalmique (troubles visuels) peut survenir dans les suites immédiates de l’injection de micromousse sclérosante. Ces troubles bénins surviennent généralement chez des patients ayant déjà présenté des épisodes de migraines ophtalmiques.

Exceptionnellement, une thrombose veineuse profonde (phlébite) peut survenir (comme après une intervention chirurgicale) mais dans un tel cas, le diagnostic et le traitement serait très précoce dans la mesure où le suivi est très rapproché après la procédure d’injection.

 

Intérêt de la méthode endoveineuse:

  • le traitement est très peu invasif,
  • il est réalisé en ambulatoire, en cabinet médical, sans hospitalisation,
  • une simple anesthésie locale est suffisante,
  • le traitement permet de traiter tous les types de varices, même les plus importantes.
  • les complications sont mineures et rarissimes,
  • il n’y a aucune éviction sociale, c’est-à-dire qu’aucun arrêt des activités personnelles ou professionnelles n’est à prévoir.

 

Résultats:

avant 1/2 Après 2 semaines
Avant 2 semaines après le traitement

 

 

Avant 2 Après 1 An
Avant Un an après

 

 

Partager cet article