Peut-on prévenir les rides ? Comment les masquer lorsqu’elles sont présentes ?

 

Prévention des Rides à Lyon

Ces questions sont évidement liées. Le traitement des rides doit faire appel  à la fois à la prévention, mais aussi aux techniques efficaces de médecine esthétique.

La peau est formée de trois couches, l’épiderme, le derme et l’hypoderme qui reposent sur des muscles, responsables des expressions du visage.

L‘épiderme, non vascularisé, est une couche de cellules dites cornées qui se renouvellent en permanence et forment  la barrière cutanée, protection contre les agressions extérieures.

Le derme, plus épais, contient les racines des poils, des vaisseaux sanguins, des cellules adipeuses, les glandes  sudoripares et des terminaisons nerveuses. Il est constitué de faisceaux de fibres de collagène protéine responsable de la cohésion des tissus, reliés entre eux par des fibres élastiques (responsables de l’élasticité de la peau).

L’hypoderme, tissu sous-cutané, est un tissu graisseux qui repose sur les muscles.

Les rides sont des sillons du derme dus à une modification de la structure de ce dernier, qui se relâche.

Les rides sont de quatre types :

  • Les rides d’expression sont liées aux expressions du visage (rire, sourire, anxiété,…). Chaque fois que les muscles du visage se contractent pour exprimer une émotion, la peau se tend ou se relâche. Avec la répétition des expressions (donc avec l’âge), les endroits où la peau est fixée aux muscles se creusent : les rides apparaissent. Les rides d’expression sont souvent les premières à marquer le visage.
  • Les rides de structure sont les plus visibles ; ce sont par exemple les grands sillons nasogéniens, de chaque côté du nez, qui relient les narines aux coins des lèvres. Ils se développent petit à petit, car la surface de la peau continue de se développer un peu alors que la croissance du visage est terminée. Ces sillons s’accentuent également, avec l’âge et la chute de la graisse malaire.
  • Les rides de fracture sont, par exemple, les petites rides autour de la bouche qui forment des fentes perpendiculaires aux lèvres chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Elles sont dues à des microfractures du tissu élastique dans le derme. Les peaux fines, claires, le soleil et le tabac favorisent ce type de rides.
  • Les rides de l’élastose solaire, sont les petites rides qui parsèment toute la peau. Elles apparaissent en général après 50 ans,  quand les fibres élastiques du derme sont détruites par la lumière (les UV) et le tabac.

Comment éviter ces rides ?

Il y a deux façons d’atténuer les rides d’expression ; on injecte soit des matériaux dits de comblement, tel l’acide hyaluronique, un  composant naturel du derme qui se résorbe progressivement en 6 à 11 mois, soit la toxine botulique sous le derme. Cette molécule diminue la mobilité des muscles faciaux pendant dix mois environ. La toxine botulique lisse le visage, sans le figer, et les rides correspondantes. Les grandes rides de structure sont traitées par des injections de produits de comblement (acide hyaluronique). Les microrides de fracture autour des lèvres sont masquées avec des injections d’acide hyaluronique qui  gonflent les lèvres. On peut aussi réaliser, en complément,  des « abrasions » : on « enlève » un peu d’épiderme  (peeling superficiel) et de derme superficiel (peeling moyen), de sorte que la nouvelle peau est plus lisse. Les peelings sont réalisés avec des acides tels les acides de fruits ou par laser (par exemple Nd :YAG 1064nm SP).

Les rides superficielles de l’élastose solaire sont plutôt la cible des crèmes antirides.

L’objectif est de renforcer dans le derme la synthèse de collagène et de protéoglycanes (des protéines qui piègent l’eau et permettent au derme de garder sa plasticité).

La molécule de référence est la vitamine A acide (ou acide rétinoïque). Cette molécule agit par une sorte de « peeling » chimique (une destruction de la couche cornée) qui a pour conséquence le renouvellement de l’épiderme et la synthèse de collagène. Son action est renforcée par l’utilisation conjointe d’un masque Bio-Energétique JBV®.

On dispose donc aujourd’hui de tout un arsenal efficace qui permet de diminuer ou de masquer les rides.

Les médecins Morphologues sont là pour expliquer les différentes techniques thérapeutiques. Parallèlement, il est indispensable  de prévenir la formation  des rides en évitant le soleil et le tabac.

A lire aussi :

Partager cet article